NTENJI WA MBUJIMAYI, DIKU DYA BENA MAWEJA DIDI DINUSEKELELA: KOLAYI! ANYISHAYI!

DIOCESE DE MBUJIMAYI

A Dieu Monsieur l'Abbé Trudon Cilumba!Décédé vendredi 25 septembre 2020, c'est aujourd'hui que son corps a été mis en terre, après la messe des funérailles dite en l'église paroissiale de Kakuna.

Session de Formation des Prêtres

Session de formation des prêtres du Diocèse de Mbujimayi du 18 au 19 février 2020

Mardi 18 février

Ce mardi 18 février 2020, les prêtres du Diocèse de Mbujimayi se sont retrouvés en Session de formation à la Paroisse Saint Joseph de Beena Cibwabwa, sous le Thème général :’’ Les délits, sources et fruits des conflits dans la vie du Prêtre’’.

Pour cette première journée, deux conférences ont été suivies par les Clercs. Le premier intervenant, Maître Jean-Alexis KASWASWA TSHIOMBELA leur a parlé du ‘’Délit en droit congolais’’. Il a défini le délit comme une violation très grave de la loi civile ou pénale, en établissant sa différence avec l’infraction et la contrevention, sur base du degré de gravité. Tout délit appelle une sanction, a-t-il souligné ; et la sanction se définit comme un remède à la loi violée.

Il existe deux sortes de délits : le délit pénal (qui viole la loi pénale) et le délit civil (qui viole la loi civile).Il y a aussi trois sortes de sanctions : l’emprisonnement, les amendes transactionnelles et la peine de mort (requise pour les crimes).

La deuxième conférence a porté sur la ‘’ prévention des délits les plus graves réservés au Saint Siège’’. Monsieur l’Abbé Théodore CYEBWA, se fondant sur le Droit canonique, a souligné que ces délits sont trois :

  • Les délits contre la Foi et la Religion
  • Les délits contre la sainteté des sacrements
  • Les délits contre les mœurs ou la Morale 

Seuls les deux premiers ont été abordés!

Mercredi 19

Cette deuxième journée a connu la continuité de la conférence donnée par Monsieur l'Abbé Théodore Cyebwa sur les délits contre les moeurs. Il a souligné le fait que ces délits sont plus graves et destabilisent la vie sacerdotale ecclésiale actuellement!Il faudra dès lors que le clerc les évite en vivant dignement son ministère.Car tout cas,surtout en ce qui concerne les abus sur mineurs et sur personnes vulnérables, est desormais signalé et dénoncé auprès des tribunaux civils.Un Bureau de signalement sera installé bientôt au Diocèse pour recevoir les victimes de ces abus.

Après cette conférence, différentes communications ont été données à l'assistance. Et finalement est intervenu le mot d'encouragement de Monseigneur l'Evêque qui a exhorté son Clergé à avancer dans une bonne direction, évitant ainsi tout ce qui peut entrâver la dignité du sacerdoce. Il a salué le retour au Diocèse de Monsieur l'Abbé Joseph NGALULA qui était en mission fidei donum au Diocèse de Van.Un mot a été dit aussi sur la présence de Monsieur l'Abbé Martin Mwamba Nzambi qui est en mission de travail pour la cause de la béatification et de la canonisation de Monsieur l'Abbé Thomas Beya, tué à Kalenda pour sauver ses séminaristes.

La prochaine rencontre du Clergé est prévue du 27 avril au 01 mai, lors de la Retraite annuelle.

Le quotidien de notre Diocèse

 Session de formation permanente à l’attention du Presbyterium de Mbujimayi du 05 au 07 juin 2018

 

Du 05 au 07 juin 2018, à la Paroisse Saint Firmin de Cikisha, le Presbyterium du Diocèse de Mbujimayi, a été convoqué pour suivre une  session de formation permanente. Cette session était placée sous le thème général : ‘’Pastorale, marketing et Nouvelle Technologie de l’Information et de Communication’’.

Le mot clé dans ce thème de la session de formation,  c’est la ‘’Pastorale’’ qui est la branche pratique de la Théologie, qui étudie comment  mieux faire passer le message de l’Evangile auprès du peuple chrétien. C’est ce questionnement qui est au cœur de la théologie qui nous pousse à nous interroger sur le marketing qui est d’emblée, à son tour,  un art de vendre, comme l’ensemble des études et des actions qui concourent à créer des produits satisfaisants les besoins et les désirs des consommateurs et à assurer leur commercialisation dans les meilleurs conditions de profit. La pastorale en tant qu’effort pour vendre l’image du Christ, est un ‘’marketing sui generis’’.

Par ailleurs, le marketing est un ensemble d’activités destinées à rapprocher l’entreprise et le consommateur, il consiste donc à identifier les besoins humains et sociaux, puis y répondre. Le marketing est aussi une fonction de l’organisation et un ensemble de processus qui consistent à créer, communiquer et délivrer de la valeur aux clients ainsi qu’à gérer  des relations avec eux afin de servir l’organisation et ses parties prenantes.

Avec  la montée de la technologie, l’Eglise dans sa mission d’annoncer la bonne nouvelle, doit recourir constamment aux nouvelles Technologies de l’Information et de Communication pour accomplir sa mission. NTIC sont des outils de communications par excellence dans la mesure où elles nous offrent la possibilité de transmettre tout le  message très rapidement, à la vitesse de l’éclair. Le message du Christ doit suivre cet élan pour atteindre toutes les couches de la terre.

L’Eglise dans sa mission doit aussi  insister davantage sur les usages bénéfiques des NTIC, car la majorité ne le considère que comme moyens de distraction.

Parmi les intervenants qui ont développé ce thème précité, citons entre autres : Abbé Blaise Kanda, Monsieur Karl Kavungu, Directeur de l’Advans Bank, Abbé Bernard Katalayi, Abbé Pierre Lukusa. Cette session s’est clôturée le dernier jour avec les différentes communications.

Une spécificité pendant cette session, au deuxième jour, Mgr l’Evêque diocésain, entouré de tout le presbyterium, a procédé à la bénédiction d’une nouvelle Jeep Land Cruiser pour l’évêché, suivie de la cérémonie de la pose de la première pierre de construction du Centre d’accompagnement psycho-social,  sur la concession Mgr Tharcisse Tshibangu.

Je vous prie de trouver, en pièces jointes, les photos de ces événements qui constituent la vie de notre Diocèse à l’aube de son Cinquantenaire.

Merci.

 

Pour le Bureau de la Chancellerie diocésaine,

Pastorale de Proximité

 CELEBRATION DE LA FÊTE DE LA PENTECÔTE AVEC LES CHRÉTIENS VENANT D’AILLEURS

 

Dimanche 27 mai 2018, dans sa pastorale de proximité, Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda, Evêque de Mbujimayi, a célébré,  à l’intention des chrétiens catholiques venant d’ailleurs et œuvrant à Mbujimayi,  la fête de la Pentecôte 2018 en différée, fête de l’Unité dans la diversité  pour implorer la bénédiction de Dieu et partager un repas de fraternité.

Dans son homélie prononcée, Mgr l’Evêque Diocésain, s’inspirant des lectures du jour, a invité ses hôtes à rester fidèles, respecter les préceptes divins en se modelant sur le Christ et sa doctrine quoi que vivants en dehors de leur pays et/ou province d’origine. ‘’Vous êtes fils de Dieu, frères et sœurs et temple de Dieu, ainsi, vous devez témoigner du Christ. L’Espérance, la Foi et le Témoignage de vie doivent caractériser tout baptisé dans son cheminement.

Après la messe, quelques poses de photos souvenirs. Deux allocutions ont été prononcées. Celle de Madame Marie-Claire Diwampovesa, Responsable du Bureau OMS au Kasayi Oriental qui a pris la parole au nom de tous les chrétiens venant d’ailleurs, pour dire merci à Mgr l’Evêque qui a pensé à leur catégorie pour célébrer un tel évènement ; elle a apprécié l’initiative du Père Evêque de réunir ses fils dans la foi pour un échange fructueux

Dans son adresse, Mgr l’Evêque diocésain, a invité ses visiteurs à la sérénité et à se sentir dans leur aise au Diocèse de Mbujimayi, il leur a rassuré sa proximité spirituelle chacun dans ce qu’il fait et sa disponibilité d’être attentif à leurs sollicitations.

Le tout s’est terminé par un partage fraternel. En pièces jointes, quelques images illustrent bien l’ambiance de cette belle rencontre.

Pour le Bureau de la Chancellerie diocésaine,

Abbé Jean-Marie Nicolas Mbuyi

MESSAGE DE MGR E. BERNARD AUX POLITICIENS CATHOLIQUES

  • Nom du fichier : Message de son excellence monseigneur
  • Taille : 24.91 Ko
Télécharger
 

Monseigneur Joseph NKONGOLO WA NGOYI , Premier Evêque de MBUJI-MAYI, immortalisé

 

Monseigneur Joseph Nkongolo, premier évêque du diocèse de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Photo Droits Tiers

L’abbé Matthieu Ilunga publie un ouvrage pour immortaliser Monseigneur Joseph Nkongolo wa Ngoy, premier évêque du diocèse de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental.

«Mgr Joseph Nkongolo wa Ngoyi, père fondateur du diocèse de Mbuji-Mayi» a paru fin 2016 aux éditions Panubula (Belgique).

Au fil des 283 pages du livre, l’auteur raconte la vie du prélat et les difficultés qu’il a rencontrées au cours de son ministère.

Dans le premier chapitre, l’abbé Matthieu Ilunga relate la biographie de Monseigneur Nkongolo: sa naissance, son parcours scolaire, sa vie ecclésiastique, sa mort et

Dans la première partie de l’ouvrage, on peut lire les témoignages des personnes ont connu Monseigneur Joseph Nkongolo.

L’abbé Matthieu Ilunga souligne que l’ouvrage vise à perpétuer la mémoire du premier évêque de Mbuji-Mayi.

«Un homme comme Mgr Joseph Nkongolo wa Ngoyi a été le premier évêque de Mbuji-Mayi et qui est considéré comme le père-fondateur de ce diocèse. Le premier objectif était de perpétuer sa mémoire afin que des jeunes générations connaissent ce grand homme», note-t-il.

Dans la deuxième partie du livre, le lecteur découvre notamment les difficultés que Monseigneur Joseph Nkongolo a connu sur le plan politique.

Monseigneur Nkongolo a été ordonné prêtre en mai 1946. Il a ensuite été nommé premier vicaire apostolique résidentiel du vicariat de Lwebo en avril 1959, avant de devenir évêque en juillet 1959 à Luluabourg (actuel Kananga). Il est devenu évêque de Mbuji-Mayi en 1966.

L’abbé Joseph Nkongolo est le premier prêtre congolais licencié en droit canon de l’Université pontificale urbanienne en 1949. 

L’abbé Matthieu Ilunga parle de son livre au micro de Junior Kamunga: 

 

Ajouter un commentaire